• Accueil
  • > Archives pour juillet 2008

Archives

Archive pour juillet 2008

Géraldy Paul

Dualisme

Chérie, explique-moi pourquoi                       
tu dis : « mon piano, mes roses »,
et : « tes livres, ton chien » … pourquoi
je t’entends déclarer parfois:
« c’est avec mon argent à moi
que je veux acheter ces choses. »
Ce qui m’appartient t’appartient !
Pourquoi ces mots qui nous opposent:
le tien, le mien, le mien, le tien?
Si tu m’aimais tout à fait bien,
tu dirais : « les livres, le chien »
et : « nos roses ».
(Toi et moi)

Hebergement gratuit d image et photo



Geraldy Paul

« Il faut se ressembler un peu pour se comprendre,mais il faut être un peu different pour s’aimer »

   Hebergement gratuit d image et photo   

Le temps passe , écoutons nous , regardons nous…



un conte

Un jour, un Kalife fit venir un homme très simple, dont on lui avait dit qu’il était un sage. Pour éprouver cette sagesse, le Kalife lui posa cette question :

 On me dit que tu as de nombreux enfants ; veux-tu m’indiquer de tes enfants lequel est le préféré ?

Et l’homme de répondre :

 Celui de mes enfants que je préfère, c’est le plus petit, jusqu’à ce qu’il grandisse, celui qui est loin, jusqu’à ce qu’il revienne, celui qui est malade, jusqu’à ce qu’il guérisse, celui qui est prisonnier, jusqu’à ce qu’il soit libéré celui qui est éprouvé, jusqu’à ce qu’il soit consolé



Nouvelles Saint-Laurent

( design )

Hebergement gratuit d image et photo Anika

Toujours pour rêver un peu.



Victor Hugo

 

Hebergement gratuit d image et photo

Jeanne était au pain sec dans le cabinet noir,
Pour un crime quelconque, et, manquant au devoir,
J’allai voir la proscrite en pleine forfaiture,
Et lui glissai dans l’ombre un pot de confiture
Contraire aux lois. Tous ceux sur qui, dans ma cité,
Repose le salut de la société,
S’indignèrent, et Jeanne a dit d’une voix douce :
- Je ne toucherai plus mon nez avec mon pouce ;
Je ne me ferai plus griffer par le minet.
Mais on s’est récrié : – Cette enfant vous connaît ;
Elle sait à quel point vous êtes faible et lâche.
Elle vous voit toujours rire quand on se fâche.
Pas de gouvernement possible. À chaque instant
L’ordre est troublé par vous ; le pouvoir se détend ;
Plus de règle. L’enfant n’a plus rien qui l’arrête.
Vous démolissez tout. – Et j’ai baissé la tête,
Et j’ai dit : – Je n’ai rien à répondre à cela,
J’ai tort. Oui, c’est avec ces indulgences-là
Qu’on a toujours conduit les peuples à leur perte.
Qu’on me mette au pain sec. – Vous le méritez, certe,
On vous y mettra. – Jeanne alors, dans son coin noir,
M’a dit tout bas, levant ses yeux si beaux à voir,
Pleins de l’autorité des douces créatures :
- Eh bien, moi, je t’irai porter des confitures

Je l’ai apprise à l’école,elle me faisait rêver alors  Jeanne.

c’est pour toi Grand Père . Pour tout l’amour que tu m’as donné lorsque tu étais près de moi.



paysage

Hebergement gratuit d image et photo « J’ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot… » Balzac



je suis naïve

Image de prévisualisation YouTube

 



c’est ce petit rien

 Tous les mots que je ne dis pas , tous les maux qui ne se voient pas, sont cachés derrière ces tableaux, confus dans ces images, déjà dits dans tous ces écrits. Mais la seule chose qui est visible ce petit rien que je suis.

« le bonheur ce n’est pas grand chose c’est du chagrin qui repose » Léo Ferré



Renoir

Hebergement gratuit d image et photo jeune fille au chat



Bonne nuit les petits

( docs )

Hebergement gratuit d image et photo Pimprenelle et Nicolas

et mon gros nounours



123456...10