le voile noir

Posté le 31 octobre 2008

J’avais pensé, logiquement, dédier ces pages à la mémoire de mes parents – de mon père, surtout, l’auteur de la plupart des photos, qui sont la base et la raison d’être de ce livre. Curieusement, je n’en ai pas envie. Leur dédier ce livre me semble une coquetterie inutile et fausse. Je n’ai jamais déposé une fleur sur leur tombe, ni même remis les pieds dans le cimetière où ils sont enterrés. Sans doute parce que obscurément je leur en veux d’avoir disparu si jeunes, si beaux, sans l’excuse de la maladie, sans même l’avoir voulu, quasiment par inadvertance. C’est impardonnable. Mon père fit ces photos. Je les trouve belles. Il avait, je crois, beaucoup de talent. J’avais depuis des années l’envie de les montrer. Parallèlement, montait en moi la sourde envie d’écrire, sans avoir recours au masque de la fiction, sur mon enfance coupée en deux. Ces deux envies se sont tout naturellement rejointes et justifiées l’une l’autre. Ces photos sont beaucoup plus pour moi que de belles images, elles me tiennent lieu de mémoire. J’ai le sentiment que ma vie a commencé le jour de leur mort – il ne me reste rien d’avant, d’eux, que ces images en noir et blanc

 DUPEREY Anny

Les années de silence lui ont permis d’éloigner le désespoir stérile et la complaisance.

8 commentaires pour « le voile noir »

  1.  
    1 novembre, 2008 | 7:21
     

    bonjour Jade
    ce texte me plait, il est simple et les sentimets de l’auteur ressemblent étrangements aux miens…
    bon samedi Jade
    bisous
    francis

    Dernière publication sur NOUVELLES d'hier, d'aujourd'hui, de demain : Articles du 1° mai

  2.  
    1 novembre, 2008 | 9:21
     

    Je cherchais les photos en lisant ce texte. Peut-être n’ai-je pas assez cherché. Je ne sais pas qui a pu dire un jour que l’Homme a plusieurs vies, d’ailleurs faut-il y croire où s’y pencher ?
    Paradoxallement à cela, je pense que lors d’une vie, une et une seule personne peut en avoir plusieurs. Peut-être comme une seconde naissance. Il est sûr qu’après chaque évènement choc, l’on peut considérer sa vie d’antan comme derrière et vivre dès lors un autre voyage sans pour autant oublier. Il paraît que c’est le destin. Le Nôtre.

    Cela m’a laissé un peu muette ce texte. J’écris lassivement, sans conviction.

    Je voulais juste te dire bonjour, alors bonjour. Passe un bon week-end.
    Bises ma tite Jade.
    Nathalie.

  3.  
    1 novembre, 2008 | 11:38
     

    ton texte est tres fort, et malheureusement triste! mais j’insiste, tu as une tres belle ecriture
    gros bisous jade, bonne journée

  4.  
    1 novembre, 2008 | 14:49
     

    Bonjour
    C’est un texte bien écrit
    Je crois que bien souvent notre vie change lors d’un évènement plus ou moins grave. Ici, il est grave, il s’agit de la mort de ses parents. Elle a pris conscience de certaines choses juste à ce moment là. En plus, elle refuse la mort de ses parents. C’est une façon pour ellle de faire ressortir sa peine.
    Bises
    Francine

    Dernière publication sur Mes émotions : Quelques pensées et "textes" que j'apprécie°°°°°

  5.  
    1 novembre, 2008 | 16:06
     

    Bonjour, Jade, oui ce texte est très fort et triste, mais c’est ta vie
    Et c’est vrai tu as une belle écriture
    Bonne Journée et merci pour ce beau texte
    Bises
    Suzanne

  6.  
    1 novembre, 2008 | 16:10
     

    ce n’est pas moi qui ai écrit ce livre
    « le voile noir » c’est Duperey Anny
    Ma vie n’est pas tout à fait la même
    bisous
    jade

  7.  
    1 novembre, 2008 | 16:30
     

    Beau texte, Jade et qui me parle beaucoup de surcroit…Triste mais d’une sincérité désarmante…

  8.  
    1 novembre, 2008 | 18:16
     

    Bonsoir Jade,
    Ma maman a lu le livre. Elle lit souvent des livres sur les personnes connues. Elle a aussi lu un livre d’Annie Girardot. Très émouvant.
    bisous et bonne soirée
    Val

    Dernière publication sur Mon monde à moi : J-175, Billy Idol

Laisser un commentaire