L’indifférence, une fuite ?

Posté le 20 novembre 2008

L’indifférence, une fuite ? Est-elle une façon d’éviter la rencontre de l’autre, une forme de cynisme où personne ne compte à part soi ? Est-elle au contraire un détachement à l’égard des sollicitations du monde qui permet d’aimer vraiment ? Odon Vallet rappelle que, contrairement à ce que l’on pense, les religions orientales ne prônent pas l’indifférence, mais plutôt le détachement et la sérénité.
Pour Alain Houziaux, l’indifférence, qui n’est pas ignorance de l’autre, peut permettre de se libérer de la volonté de puissance. Bertrand Vergely précise, quant à lui, que pour n’être indifférent à rien, on manifeste parfois une sensibilité à tout qui peut mener à l’indifférenciation : on confond alors désir et amour – voire culpabilité et innocence. L’indifférence ne se confond pas avec la sérénité, avance Sophie Mijolla-Mellor.
Il est vain de penser un monde sans angoisse et sans espoir. En revanche, éprouver la jouissance d’un retour au calme après la tempête a du sens.

 

L’indifférence, une fuite ? Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

6 commentaires pour « L’indifférence, une fuite ? »

  1.  
    20 novembre, 2008 | 17:12
     

    hello jade, pourrait on parler de l’indifference comme une protection de soi meme? etre desabusé? l’indifference a de multiples signification, et ce serait le contexte qui explique sa nature. enfin, c’est ce que je pense…
    gros bisous et bonne soirée

  2.  
    20 novembre, 2008 | 18:28
     

    Coucou Jade!
    Je ne peux rester indifférente, tout me touche , suis certainement trop à fleur de peau .. Oui celà peut être une fuite, envie de se préserver peut-être?? ce n’est pas mon cas… ;-) Gros bisous ma douce et bonne fin de soirée..
    Merci, gros bisousssssss

    Dernière publication sur VA OU TON COEUR TE PORTE...... : A LA LUEUR D'UNE BOUGIE....

  3.  
    20 novembre, 2008 | 19:31
     

    Bonjour, Jade, l’indifférence est la pire des choses, c’est une protection et je dirai une lacheté.
    Après de grandes souffrances l’indifférence peut paraître salvatrice en apparence
    Bonne soirée à toi
    Bises
    Suzanne
    ‘(j’espère,que je ne suis pas trop dure)

  4.  
    22 novembre, 2008 | 18:02
     

    bonjour jade,
    merci pour cette belle chanson, j’aime julien Clerc.
    Tu me donnes envie de lire ce livre qui apprends beaucoup sur cette façon de vivre… Une phrase que je recopie qui est si vrai ci-dessous:
    Il est vain de penser un monde sans angoisse et sans espoir. En revanche, éprouver la jouissance d’un retour au calme après la tempête a du sens.
    Je te souhaite une bonne soirée
    Bisous de Mamini.

    Dernière publication sur  : Musique

  5.  
    22 novembre, 2008 | 22:03
     

    L’indifférence comme protection du macrocosme hostile…ça se discute…
    *
    Mais l’indifférence vis-à-vis de proche(s) peut être mortelle…
    Bon week-end Jade
    Bises amicales
    Annie

    Dernière publication sur POURQUOI PAS : Décembre ?

  6.  
    30 novembre, 2008 | 22:38
     

    « Elle ne s’étonne plus de rien, à force ; ainsi commence l’anéantissement, dans cette disparition de l’étonnement qui n’est ni de la tolérance ni de la complicité. Juste de l’indifférence. Je répète : ni de la tolérance ni de la complicité, de l’indifférence. De l’ennui face aux destins singuliers. Chacun se débrouille comme il peut, chacun fait ce qui lui plaît. C’est le petit air désenchanté de ce tournant de siècle, la ballade des yeux bandés. Passé les bornes, on devient borné. » Marie Nimier, La Nouvelle pornographie.

Laisser un commentaire