brouillon

Posté le 24 décembre 2008

La solitude au coin de la rue, le froid ou bien un lit avec des draps blancs,…  qu’importe n’est ce pas dès l’instant où ta porte est restée bien  fermée. J’ai entendu quelqu’un parler , tu m’as dit « non » et j’y ai cru si longtemps, qu’aujourd’hui je cache mes yeux pour ne pas te voir pour ne plus te voir. Je voudrai te quitter mais tu me retiens prisonnière , tu prétextes tant . Demain je grandirai demain je partirai …

 

2 commentaires pour « brouillon »

  1.  
    25 décembre, 2008 | 8:36
     

    Joyeux Noël à toi Jade ! Je te souhaite une belle journée !
    Bisous de Noël !
    Isa
    __
    merci à toi aussi
    bisous

  2.  
    25 décembre, 2008 | 14:40
     

    Un brouillon qui en dit beaucoup
    On sait lire entre les lignes. Ce n’est pas facile quand on sait que quelqu’un ment, quand il faut fermer les yeux pour ne plus voir la personne. Mais un jour il n’y aura plus de prison car on finit toujours par « grandir »
    Gros bisous
    Francine

    Dernière publication sur Mes émotions : A cette enfant que j'étais °°°°°

Laisser un commentaire