Jean Anouilh

Posté le 5 avril 2010

Rien n’est vrai, que ce qu’on ne dit pas.  Antigone

Mourir, ce n’est rien. Commence donc par vivre. C’est moins drôle et c’est plus long.  Roméo et Jeannette, III

2 commentaires pour « Jean Anouilh »

  1.  
    8 avril, 2010 | 12:49
     

    Bonjour Jade
    Oui, ce qu’on ne dit pas est souvent la vérité
    Vivre (on aime) mais qu’est-ce que c’est long bien souvent. Mais j’aime la vie….Comme le chantait Jacques Brel : mourir cela n’est rien, mourir la belle affaire mais vieillir oh vieillir… C’est aussi une question de santé
    Bisous

    Dernière publication sur Mes émotions : A cette enfant que j'étais °°°°°

  2.  
    12 avril, 2010 | 22:40
     

    Salut ! Partir, c’est mourir un peu. Avoir une maladie incurable, c’est se battre pour ne pas partir et vivre plus longtemps malgré les tempêtes familiales et les prévisions des toubibs. En tout cas, c’est mon but. Si j’y arrive, j’aurais gagné la guerre après avoir perdu quelques batailles. Comme quoi, la vie est plus forte si on ne baisse pas les bras. Mireille
    ___
    Merci

    Dernière publication sur Mélodie en kaléidoscope : lire et écrire

Laisser un commentaire