Paul Eluard

Posté le 28 juillet 2010

Notre mouvement 
( … ) 
Nous sommes corps à corps nous sommes terre à terre
Nous naissons de partout nous sommes sans limites

* * *

En vertu de l’amour 
( … ) 
Je n’ai rien séparé mais j’ai doublé mon cœur
D’aimer, j’ai tout créé : réel, imaginaire,
J’ai donné sa raison, sa forme, sa chaleur
Et son rôle immortel à celle qui m’éclaire.

17 commentaires pour « Paul Eluard »

1 2
  1.  
    7 août, 2010 | 21:09
     

    Bonjour, Jade, j’espère que tes vacances se passent bien, profite de ce bel été
    Bonne soirée
    Bisous
    Suzanne

  2.  
    kathy85
    9 août, 2010 | 22:20
     

    qui veut me suivre !

    Par delà des montagnes ,une petit Suissesse ,se bat pour sa vie, prenez cette flamme pour la faire briller sur vos blogs et pour en faire une grande chaîne de l’espoir et d’amitié pour la soutenir dans ce combat qu’elle mène avec courage et foi! Tous unis pour lui apporter notre soutien!

     

    Dernière publication sur le quotidien de la vie et des gifs : DEJA UN AN

  3.  
    12 août, 2010 | 17:49
     

    Coucou ma douce Jade tu dois être en vacances j’espère que tu en profites un max, je pars également quelques jours à Fréjus alors gros gros bisous et à bientôt!

    Dernière publication sur VA OU TON COEUR TE PORTE...... : A LA LUEUR D'UNE BOUGIE....

  4.  
    14 août, 2010 | 13:32
     

    Gros bisous Jade
    A très bientôt
    Francine

    Dernière publication sur Mes émotions : A cette enfant que j'étais °°°°°

  5.  
    15 août, 2010 | 16:39
     

    kikou
    de retour
    bisouxxxx baveuxxxx

    Dernière publication sur spécial papatte : tout doux

  6.  
    16 août, 2010 | 18:25
     

    Coucou, Jade, juste pour te faire des bisous
    Suzanne

  7.  
    25 août, 2010 | 7:36
     

    … »en vertu de l’amour »,
    de belles phrases qui sonnent vraies.
    Que ne serait-on capable de faire, en vertu de l’amour
    L’amour peut tout apporter , peut nous transformer en des êtres de lumière
    bises Jade

    Dernière publication sur MICHELE HARDENNE : Plume de nacre

1 2

Laisser un commentaire